Les conseils pour la constitution d’un dossier de location

La constitution d’un dossier de location peut sembler compliquée pour certaines personnes, notamment celles qui n’ont jamais loué un appartement ou une maison. Cela est possible puisque la plupart ne savent pas les documents à rassembler pour constituer un véritable dossier. Quels sont les précieux conseils à prendre en compte afin de ne pas oublier et de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir le logement de votre choix ?

Quelles sont les pièces obligatoires pour la constitution d’un dossier de location ?

Pour louer un appartement ou une maison, il faut constituer un véritable Dossier de location. Ce dernier sera remis au propriétaire du logement ou à l’agence en charge de la mise en location de l’appartement à louer. D’après les dispositions de la loi alur, le dossier de location comportera une pièce d’identité en cours de validité et les 3 derniers bulletins de salaire si vous êtes employé d’une entreprise, sans oublier également le contrat de travail. Il ne faut pas négliger également l’attestation de l’employeur tout en précisant la nature du contrat de travail et le salaire perçu à chaque fin du mois.

Par ailleurs, il faut considérer également le justificatif de domicile. Par la même occasion, n’hésitez pas à ajouter les dernières quittances de loyer à votre dossier de location si vous étiez locataire. Les personnes qui sont hébergées à titre gratuit doivent fournir une attestation sur l’honneur afin de notifier leur situation. D’un autre côté, la personne ou le parent proche doit également fournir les mêmes pièces justificatives.

Faut-il fournir d’autres pièces justificatives ?

En dehors des pièces obligatoires, certains propriétaires peuvent demander d’autres documents complémentaires. Il faut prendre toutes les précautions afin de fournir les documents de cette envergure afin de maximiser vos chances d’être retenu. Une telle recommandation ne doit pas être négligée puisque cela permet de rendre plus solide le dossier et de prendre de l’avance sur les autres candidats. À titre illustratif, il peut s’agir par exemple du relevé d’identité bancaire, de la copie de simulation d’aide au logement ou de l’éligibilité à la CAF. Vous pouvez également fournir votre carte de séjour, accompagné de la carte étudiante si vous êtes sur le territoire français pour étudier.

Cependant, sachez que les propriétaires ne peuvent pas vous demander des documents trop confidentiels sur votre vie privée. Cela est réglementé dans les lois du 16 juillet 1989 et du 17 janvier 2002. Voilà l’une des raisons pour lesquelles il serait plus judicieux d’être vigilant et de ne pas fournir certaines pièces spécifiques. C’est le cas par exemple de votre carte vitale, des photocopies de votre compte bancaire ou des dossiers médicaux. Par la même occasion, vous n’êtes pas tenu de mettre l’attestation d’absence de crédit, le contrat de mariage ou le casier judiciaire dans le dossier de location.