Pour quelles raisons faut-il ouvrir un PER ?

L’ouverture d’un Plan d’Épargne Retraite (PER) s’avère une démarche stratégique aux multiples avantages financiers. Que ce soit pour optimiser la fiscalité, constituer une épargne solide, ou bénéficier d’options flexibles à la retraite, les raisons d’ouvrir un PER sont nombreuses. Plongeons dans cet univers afin de comprendre en détail les bénéfices concrets qu’un tel plan peut offrir pour une préparation judicieuse de l’avenir financier. Plus de détails dans la suite de cet article. 

Conserver des fonds tout en bénéficiant des avantages fiscaux

Une évolution majeure introduite par la loi Pacte concerne la déductibilité fiscale de tous les versements volontaires effectués par l’épargnant sur son PER, et c’est ce qu’il faut savoir sur le plan épargne retraite. Bien que cette caractéristique soit déjà présente dans des plans tels que le PERP et le Madelin, les détenteurs d’un PERCO en étaient exclus.

Concrètement, les sommes versées sur un PER peuvent être déduites du revenu imposable, offrant ainsi des opportunités d’économies d’impôts. Il est important de noter que cette déductibilité est soumise à un plafond, limité à 10 % des revenus professionnels de l’épargnant (ou du foyer fiscal) ou à 10 % du plafond annuel de la sécurité sociale. Le montant le plus avantageux pour l’épargnant est retenu pour déterminer ce plafond.

Une liberté élargie pour gérer votre capital

Quoi de plus naturel pour un épargnant que de pouvoir choisir librement la manière dont il récupère ses économies à la retraite ? La Loi Pacte étend ces possibilités. Les détenteurs d’un PER peuvent opter pour une rente viagère (versements réguliers) ou débloquer leur capital en une ou plusieurs fois, à l’exception de l’épargne issue des versements obligatoires. Cette flexibilité, partiellement permise par le PERP (limite de 20 % du capital) et le PERCO (totalité de l’épargne), devient ainsi plus accessible grâce à ces nouvelles dispositions.

La possibilité de migrer ses contrats d’assurance-vie vers le PER

Afin d’encourager les Français à anticiper leur retraite, le gouvernement a facilité le transfert de contrats d’assurance-vie vers un PER, avec des avantages fiscaux considérables. Actuellement, lors d’un rachat d’un contrat d’assurance-vie de plus de 8 ans, l’épargnant bénéficie d’une exonération d’impôt sur les gains jusqu’à 4 600 euros par an avec des prélèvements sociaux de 17,2 %. Désormais, en transférant ces fonds vers un PER, ces plafonds sont doublés, en plus de pouvoir profiter du mécanisme de déduction fiscale pour les versements volontaires.

L’importance d’anticiper sa retraite dès que possible

Le défi démographique met en péril le système de retraite français. Les réformes se multiplient, impactant les retraités qui voient leurs revenus chuter par rapport à leur période d’activité, avec un taux de remplacement moyen de 75 %. Épargner pour sa retraite devient essentiel, d’autant plus que commencer tôt rend l’effort financier moins contraignant. C’est une évidence !